Fédération internationale de hockey sur glace

Infos

Structure

 

Les dix équipes sont divisées en deux groupes de cinq équipes pour la ronde préliminaire.

Après un tournoi à la ronde au sein de chaque groupe, les quatre meilleures équipes du groupe A et les quatre meilleures équipes du groupe B accèdent à la ronde éliminatoire tandis que les équipes au cinquième rang de chaque groupe participent à une ronde de relégation deux en trois.

 

Les quatre meilleures équipes de chaque groupe jouent au quart de finales : 1A-4B, 1B-4A, 2A-3B et 2B-3A. Les gagnants des quarts de finale accéderont aux demi-finales.

Les gagnants de chaque demi-finale accéderont au match pour la médaille d’or, tandis que les perdantes s’affronteront pour la médaille de bronze.

Ronde de relégation

Le gagnant de la ronde de relégation deux de trois sera qualifié pour le Championnat mondial junior 2020 de l’IIHF tandis que le perdant sera reléguée au Championnat mondial moins de 20 ans, Division I, Group A 2020 de l’IIHF.

Système de trois points

Pour tous les matchs, les points seront accordés comme suit :

  • Trois (3) points à l’équipe gagnante à la fin du temps réglementaire

  • Un (1) point aux deux équipes à la fin du temps réglementaire si le pointage est égal

  • Un (1) point supplémentaire à l’équipe remportant le match au cours de la période de prolongation de cinq (5) minutes ou des tirs de barrage si les équipes sont toujours à égalité après la prolongation.

  • Aucun (0) point pour une défaite en temps réglementaire

Marche à suivre pour la prolongation

En cas d’égalité à la fin du temps réglementaire, une période de prolongation de cinq (5) minutes aura lieu. Les équipes défendront le même filet que lors de la troisième période. La partie se terminera après les cinq (5) minutes de jeu ou dès qu’un but sera marqué; l’équipe marquant le but sera déclarée la gagnante. Si aucun but n’est marqué en prolongation, la procédure des tirs de barrage s’appliquera. Toutes les périodes de prolongation de tout match de la ronde préliminaire seront jouées à trois contre trois, c’est-à-dire trois (3) patineurs et un (1) gardien de but.

Marche à suivre pour la prolongation en ronde éliminatoire :

  • En cas d’égalité à la fin du temps réglementaire en quart de finale, demi-finale, dans le match pour la médaille de bronze ou de la ronde de relégation, une période de prolongation de 10 minutes à élimination instantanée aura lieu.

  • Les équipes défendront le même filet que lors de la troisième période. 

  • La période de prolongation sera jouée à quatre contre quatre, c’est-à-dire quatre (4) patineurs et un (1) gardien de but.
  • L’équipe qui marque un but au cours de cette période sera déclarée la gagnante.

  • Lors du match pour la médaille d’or, la période de prolongation à élimination instantanée sera de 20 minutes et elle aura lieu après un entracte de 15 minutes au cours duquel la surface glacée sera refaite.

  • Les équipes défendront le même filet que lors de la troisième période. 

  • La période de prolongation sera jouée à cinq contre cinq, c’est-à-dire quatre (4) patineurs et un (1) gardien de but.

  • L’équipe qui marque au cours de cette période sera déclarée la gagnante.

  • Si aucun but n’est marqué au cours de la prolongation à élimination instantanée, des tirs de barrage auront lieu conformément à la procédure des tirs de barrage.

Procédure pour les tirs de barrage

Si aucun but n’est marqué en prolongation, la procédure pour les tirs de barrage entrera en vigueur. La procédure suivante s’appliquera :

  • Cinq (5) tireurs différentes de chaque équipe effectueront des tirs en alternance, jusqu’à ce qu’un but décisif soit marqué.

  • Si le match est toujours à égalité après les cinq tirs de chaque équipe, les tirs de barrage se poursuivront pour rompre l’égalité, chaque équipe déléguant un joueur à tour de rôle en inversant l’ordre des tireurs.

  • Les mêmes joueurs ou de nouvelleaux joueurs peuvent effectuer les tirs de barrage. Le même joueur peut aussi être utilisé pour effectuer chaque tir d’une équipe.

  • Seul le but décisif sera comptabilisé dans le résultat du match.

  • Les tirs doivent être exécutés aux deux extrémités de la patinoire. La surfaceuse effectuera un passage à sec de l’endroit utilisé.

  • Une pièce de monnaie déterminera quelle équipe tirera en premier. Le gagnant du lancer de la pièce de monnaie pourra choisir si son équipe tire en premier ou en deuxième.

  • Tout joueur dont la punition n’est pas échue à la fin de la période de prolongation ne peut prendre part aux tirs de barrage et devra rester au banc des punitions ou dans le vestiaire.

  • Une fois désignée, un joueur ne peut être remplacé qu’en cas de blessure ou de punition.

  • Le joueur substitut est inscrit dernière dans l’ordre des tireurs.

  • Les gardiens de but défendront le même filet, tel que déterminé par l’arbitre.

  • Les gardiens de but de chaque équipe peuvent être changés après chaque tir.

  • Les joueurs des deux équipes effectueront des tirs en alternance jusqu’à ce qu’un but décisif soit marqué.

  • Le but décisif sera porté à la fiche de la joueur qui l’aura marqué et du gardien de but qui l’aura accordé.

La formule de bris d’égalité

La formule de bris d’égalité pour deux équipes ayant le même nombre de points au classement sera le match entre les deux équipes. La gagnante de ce match sera classée devant l’autre.

Puisque, en vertu du système à trois points, un match ne peut se terminer à égalité, la procédure de bris d’égalité suivante s’applique lorsque trois équipes ou plus ont le même nombre de points au classement lors d’un championnat.

Si trois équipes ou plus ont le même nombre de points, une formule de bris d’égalité s’appliquera comme suit, créant un sous-groupe parmi les équipes à égalité. Ce processus se poursuivra jusqu’à ce que seulement deux équipes ou aucune soient à égalité. S’il reste deux équipes à égalité, le match entre les deux constituera le bris d’égalité puisqu’il n’a pu se terminer par une nulle. Si aucune des équipes n’est à égalité, alors les critères mentionnés dans les étapes respectives ci-après s’appliquent.

Étape 1 :
En tenant compte des matchs entre chacune des équipes à égalité, un sous-groupe est créé en appliquant les points accordés lors des matchs directs entre les équipes à égalité. Les équipes du sous-groupe sont ensuite classées en fonction de ces points.

Étape 2 :
Si trois équipes ou plus ont encore le même nombre de points, le meilleur différentiel de buts lors des matchs directs entre ces équipes sera le facteur décisif.

Étape 3 :
Si trois équipes ou plus sont encore à égalité au chapitre des points et du différentiel de buts, le plus grand nombre de buts marqués lors des matchs directs entre ces équipes sera le facteur décisif.

Étape 4 :
Si trois équipes ou plus sont encore à égalité au chapitre des points, du différentiel de buts et des buts marqués, les résultats des matchs entre chacune des trois équipes et la prochaine meilleure équipe au classement n’appartenant pas au sous-groupe seront pris en considération. Dans ce cas, l’équipe à égalité ayant obtenu le meilleur résultat (1. points, 2. différentiel de buts, 3. plus de buts marqués) contre la prochaine meilleure équipe au classement prendra le rang le plus élevé.

Étape 5 :
Si les équipes sont encore à égalité, les résultats entre chacune des trois équipes et la deuxième meilleure équipe au classement n’appartenant pas au sous-groupe s’appliqueront.

Étape 6 :
Si les équipes sont encore à égalité après l’application des cinq (5) étapes précédentes, des considérations sportives s’appliqueront et les équipes à égalité seront classées selon leur rang avant le championnat (classement).

Plus d’informations

Cliquez ici pour télécharger le Livre des règles de l’IIHF et les règlements visant le sport de l’IIHF (en anglais).

Admissibilité

 

Pour participer au Championnat mondial de l’IIHF, au tournoi de hockey olympique et aux qualifications en vue de ces compétitions, les joueurs doivent satisfaire les exigences de qualification suivantes :

 

  • Tout joueur doit être sous la compétence d’une association nationale membre de l’IIHF.
  • Tout joueur doit être citoyen du pays qu’il représente.

Obtenir une nouvelle admissibilité nationale (le cas des « deux ans »)

Lorsqu’un joueur change de citoyenneté ou obtient une autre citoyenneté et qu’il/elle veut participer à une compétition de l’IIHF pour la première fois en tant que représentant de son nouveau pays, il/elle doit :

  • prouver qu’il/elle a participé aux compétitions nationales de son nouveau pays au moins au cours de 16 mois consécutives, années au cours desquelles il/elle n’a ni transféré à un autre pays ni joué au hockey sur glace dans un autre pays;
  • avoir une carte de transfert international (ITC) indiquant le transfert à l’association nationale de son nouveau pays et qui a été approuvée et datée au moins 16 mois avant le début de la compétition de l’IIHF à laquelle il/elle souhaite participer.

Modification de l’admissibilité nationale (le cas des « quatre ans »)

Tout joueur qui a déjà participé à une compétition de l’IIHF peut modifier son admissibilité nationale (une seule fois dans sa vie) si :

  • il/elle est citoyen du nouveau pays qu’il/elle a choisi;
  • il/elle a participé aux compétitions nationales de son nouveau pays au moins au cours de quatre années consécutives, années au cours desquelles il/elle n’a ni transféré à un autre pays ni joué au hockey sur glace dans un autre pays et s’il/elle n’a pas joué pour son pays précédent lors d’une compétition de l’IIHF au cours de cette période de quatre ans;
  • il/elle a une carte de transfert international (ITC) indiquant le transfert à l’association nationale de son nouveau pays et qui a été approuvée et datée au moins quatre ans avant le début de la compétition de l’IIHF à laquelle il/elle souhaite participer.

Histoire

Saison Or Argent Bronze Lieu
1977 Union soviétique Canada Tchécoslovaquie B. Bystrica, Zvolen
1978 Union soviétique Suède Canada Montréal
1979 Union soviétique Tchécoslovaquie Suède Karlstad
1980 Union soviétique Finlande Suède Helsinki
1981 Suède Finlande Union soviétique Füssen
1982 Canada Tchécoslovaquie Finlande Minnesota
1983 Union soviétique Tchécoslovaquie Canada Leningrad
1984 Union soviétique Finlande Tchécoslovaquie Norrköping, Nyköping
1985 Canada Tchécoslovaquie Union soviétique Helsinki, Turku
1986 Union soviétique Canada États-Unis Hamilton
1987 Finlande Tchécoslovaquie Suède Piestany
1988 Canada Union soviétique Finlande Moscou
1989 Union soviétique Suède Tchécoslovaquie Anchorage
1990 Canada Union soviétique Tchécoslovaquie Helsinki, Turku
1991 Canada Union soviétique Tchécoslovaquie Saskatoon
1992 Union soviétique Suède États-Unis Füssen, Kaufbeuren
1993 Canada Suède Tchécoslovaquie Gävle
1994 Canada Suède Russie Ostrava, Frydek.Mistek
1995 Canada Russie Suède Alberta
1996 Canada Suède Russie Boston
1997 Canada États-Unis Russie Genève, Morges
1998 Finlande Russie Suisse Helsinki, Hämeenlinna
1999 Russie Canada Slovaquie Winnipeg
2000 République tchèque Russie Canada Skelleftea, Umea
2001 République tchèque Finlande Canada Moscou, Podolsk
2002 Russie Canada Finlande Pardubice, Hradec Kralove
2003 Russie Canada Finlande Halifax, Sydney
2004 États-Unis Canada Finlande Helsinki, Hämeenlinna
2005 Canada Russie République tchèque Grand Forks, Thief River Falls
2006 Canada Russie Finlande Vancouver, Kelowna, Kamloops
2007 Canada Russie États-Unis Leksand, Mora
2008 Canada Suède Russie Pardubice, Liberec
2009 Canada Suède Russie Ottawa
2010 États-Unis Canada Suède Saskatoon, Regina
2011 Russie Canada États-Unis Buffalo, Niagara
2012 Suède Russie Canada Calgary, Edmonton
2013 États-Unis Suède Russie Oufa
2014 Finlande Suède Russie Malmö
2015 Canada Russie Slovaquie Toronto, Montréal
2016 Finlande Russie États-Unis Helsinki
2017 États-Unis Canada Russie Montréal, Toronto
2018 Canada Suède États-Unis Buffalo
2019       Vancouver, Victoria

Billets

 

Les forfaits de billets sont en vente.

 

CLIQUEZ ICI pour les billets individuels de Montréal.

CLIQUEZ ICI pour les billets individuels de Toronto.

Vous pouvez aussi acheter vos billets aux billetteries du Centre Bell et du Air Canada Centre.

Télédiffusion

Canada : RDS et TSN
États-Unis : NHL Network
Finlande : YLE
Lettonie : Viasat Sport Baltic
République tchèque : Ceske Televize
Russie : MatchTV
Slovaquie : RTVS
Suède : SVT et TV4
Suisse : SRG (résumés)

Matchs préparatoires

7 déc.   Riga (LAT)   Lettonie  -  Kazakhstan   1-4
8 déc.   Riga (LAT)   Lettonie  -  Kazakhstan   3-0
12 déc.   Blainville (CAN)   Canada  -  U Sports   5-3
13 déc.   Blainville (CAN)   Canada  -  U Sports   3-0
14 déc.   Blainville (CAN)   Canada  -  Rép. tchèque   8-0
19 déc.   Montréal (CAN)   Canada  -  Finlande   5-0
19 déc.   Cornwall (CAN)   Slovaquie  -  Suède   3-4
20 déc.   Kingston (CAN)   Russie  -  Danemark   2-1 ap
21 déc.   Oshawa (CAN)   États-Unis  -  Suisse   4-3
21 déc.   Ottawa (CAN)   Canada  -  Rép. tchèque   5-0
22 déc.   Châteauguay (CAN)   Lettonie  -  Danemark   2-3
22 déc.   Sherbrooke (CAN)   Slovaquie  -  Finlande   1-8
22 déc.   Kingston (CAN)   Russie  -  Suède   0-4
23 déc.   Kingston (CAN)   États-Unis  -  Rép. tchèque   4-0
23 déc.   Toronto (CAN)   Canada  -  Suisse   4-3 ap
23 déc.   Hawkesbury (CAN)   Lettonie  -  Hawkesbury   3-0

Accréditation de média

 

Il est possible de demander une accréditation de média pour le Championnat mondial junior 2016 de l’IIHF à Montréal et Toronto, Canada, jusqu’au 1 décembre 2016.

 

Cliquez ici pour un formulaire de demande d’accréditation de média.